Les aides employeurs

Les entreprises
Les aides employeurs

Vous souhaitez recruter en alternance ? En tant qu’employeur, vous pouvez bénéficier d’aides spécifiques pour l’embauche de nouveaux salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Prolongation des aides du plan « 1 jeune, 1 solution »

Le Gouvernement a annoncé le 15 mars la prolongation des aides à l’embauche des jeunes du plan « 1 jeune, 1 solution ».

L’aide exceptionnelle pour l’alternance, de 5 000 euros pour l’embauche de tout apprenant de moins de 18 ans en contrat de d’apprentissage ou de professionnalisation et de 8 000€ euros pour l’embauche d’un alternant de plus de 18 ans, est prolongée jusqu’au 31 décembre 2021.

Cette aide exceptionnelle se substitue à l’aide unique, pour la première année du contrat.

Nouvelle aide exceptionnelle

Le Gouvernement a annoncé le 04 juin un plan de soutien d’un milliard d’euros pour favoriser le recrutement des apprentis et leur insertion dans la vie professionnelle. Ce dispositif concerne uniquement le contrat d’apprentissage et désormais tous les niveaux de formation jusqu’au niveau 7.

1. Les entreprises qui recrutent un apprenti bénéficieront d’une aide exceptionnelle à l’embauche de 8 000 euros pour les majeurs (de 18 à 29 ans inclus).
Cette prime se substitue à l’aide unique à l’embauche pour la première année de tout contrat d’apprentissage conclu entre le 1er juillet 2020 et le 31 mars 2021 dans les entreprises de moins de 250 salariés. Les entreprises de plus de 250 salariés devront démontrer un taux de 5% d’apprentis dans leurs effectifs d’ici 2021 pour bénéficier de cette aide.

Par ce dispositif, le salaire du primo-apprenti est intégralement supporté jusqu’à l’âge des 21 ans de l’apprenti concerné. Pour les plus de 21 ans, l’entreprise aura un reste à charge de 175 euros par mois pour 151 heures de travail.

2. Une mesure de prolongation qui porte temporairement de 3 mois à 6 mois la période qu’un jeune peut passer en CFA dans l’attente de signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise.

3. Une aide au premier équipement pédagogique de l’apprenti élargie à tout équipement informatique : ordinateurs, tablettes, clés 3 ou 4G, tous les moyens qui permettent de se connecter.

Plan d'aides à l'embauche des jeunes

Tout savoir sur les dispositifs d’aides à l’embauche et à l’apprentissage du plan « 1 jeune, 1 solution »

Les dispositifs d'aides dans le cadre d'un contrat d'apprentissage

Aide unique aux employeurs d’apprentis : Cette aide forfaitaire est versée mensuellement par l’État à l’employeur au titre d’un contrat d’apprentissage conclu dans une entreprise de moins de 250 salariés et visant un diplôme ou un titre à finalité professionnelle équivalant au plus au baccalauréat. Elle est fixée, au maximum, à 4125 € pour la première année d’exécution du contrat, 2000 € pour la deuxième année et 1200 € pour la troisième année.

Réduction générale des cotisations patronales (retraite et assurance chômage)

Aide pour les personnes en situation de handicap : Les entreprises qui signent un contrat d’apprentissage avec une personne en situation de handicap bénéficient d’une aide supplémentaire de l’Agefiph pour les entreprises du secteur privé ou du Fiphfp pour les établissements publics. Renseignements sur les sites www.agefiph.fr et www.fiphp.fr

Les dispositifs d'aides dans le cadre d'un contrat de professionnalisation

Aides à l’embauche versées par Pôle Emploi : L’entreprise peut bénéficier en cas d’embauche en contrat de professionnalisation (CDI ou CDD) d’un demandeur d’emploi :

  • de 26 ans et plus au jour de l’embauche, d’une aide forfaitaire à l’employeur (AFE) d’un montant de 2 000 € maximum ;
  • de 45 ans et plus, d’une aide d’un montant de 2 000 € maximum (cumulable avec l’AFE).Ces aides sont versées par Pôle Emploi en deux fois. Un premier versement de 1 000 € après la fin du 3e mois et le solde, à l’issue du 10e mois d’exécution du contrat de professionnalisation.
Pour en bénéficier, l’employeur doit adresser à Pôle Emploi une demande (formulaires disponibles sur www.pole-emploi.fr) dans les 3 mois suivant le début de l’exécution du contrat de professionnalisation.

Dispense de versement de l’indemnité de fin de contrat : À la fin d’un contrat de professionnalisation à durée déterminée (CDD), l’entreprise n’a pas à verser au salarié l’indemnité de fin de contrat.

Financement de la formation et du tutorat : L’OPCO (Opérateur de Compétences) peut aider au financement des frais de formation, d’évaluation et d’accompagnement.

Aide pour les personnes en situation de handicap : L’Agefiph peut également accorder des aides afin de faciliter l’accès des personnes handicapées à l’entreprise par le contrat de professionnalisation. Renseignements sur le site www.agefiph.fr

open

Agenda

Les Mardis de l’Alternance

Mardi 11 mai à 17h15 – En ligne

Participer à la réunion

Les Mercredi de l’Alternance

Mercredi 12 mai à 14h – En ligne

Participer à la réunion

CFA CCI Le Mans Sarthe
Taille de la police